Appel à projet : Ouaga film lab édition 2022

APPEL A PROJET !

OUAGA FILM LAB : Ouverture de l’appel à projets 2022
Ouga Film Lab, le laboratoire de développement et de coproduction de projets cinématographiques en Afrique, vient de lancer son appel à projets pour la 7ème édition.

OUAGA FILM LAB, premier laboratoire de développement et de coproduction de projets cinématographiques en Afrique subsaharienne, lance son appel à projets pour sa 7e édition. Elle se déroulera mi-septembre 2022 à Ouagadougou (les dates exactes seront communiquées dans les meilleurs délais, selon l’évolution de la situation sanitaire).

OUAGA FILM LAB favorise des rencontres entre expert·e·s et talents du continent africain et leur mise en réseau avec les plateformes professionnelles du reste du monde. C’est un incubateur majeur de cinéma en Afrique qui s’appuie sur la préparation des compétences des producteur·trice·s, réalisateur·trice·s afin de renforcer leurs connaissances artistiques et techniques et faciliter ainsi leur accès aux fonds nationaux et internationaux de financement.

Nouveau ! Pour cette édition 2022, l’appel à projets est désormais ouvert à tous les pays du continent africain, pour des projets de longs métrages (fiction ou documentaire) et de séries (fiction ou documentaire).

Au total, 12 projets seront sélectionnés. La qualité artistique des projets présentés et la sensibilité du sujet abordé sont les critères principaux de sélection.

A la fin du Lab, de nombreuses bourses de résidence d’écriture aussi bien en Afrique qu’en Europe seront décernées aux meilleurs projets.


L’inscription est gratuite et doit se faire en ligne : en cliquant sur ce lien ici : Ouaga film lab


Date limite d’inscription : 15 mai 2022 à 00h00 GMT

Adjani : Un prix venu du Mali se rajoute au palmarès du film congolais

C’est aujourd’hui 28 Février 2022 dans la soirée que l’équipe du film “Adjani” nous informe du prix qui leur a été décerné lors de la 3ème édition du Festival International de cinéma Ag’na au Mali.

“La vérité est très têtue 😍😍😍 Mesdames et messieurs je vous présente le Trophée du Grand Prix ADJANI, Meilleur Film”

C’est ainsi que nous pouvons lire sur la page officiel de l’actrice principale et Productrice du film

Résumé du film selon la productrice : “ce film relate l’histoire d’une jeune femme issue d’une relation interdite, suite au fait que ses parents ne devraient pas s’unir pour des raisons des conflits de leurs villages respectifs. Cette situation, a-t-elle dit, mettra en difficulté la vie de leur fille Adjani qui en paiera les conséquences jusqu’à vivre des situations amoureuses difficiles”.

Il faut noter que le film Adjani est une production de Nancy Adjani sous la réalisation signée par Julio Lolo Bibas avec des acteurs comme Nancy Adjani, elle-même aussi productrice, Ricardo Gloria Mansinsa, Trésor Abedi qui lui ont donné la réplique.

Sortie à Kinshasa depuis le 11 Septembre 2021, le film poursuit son bonhomme de chemin avec pour ambition de titiller les grandes espaces et les grands diffuseurs.

Festival des à côtés édition 2022

APPEL À FILMS

Bonjour à toutes et à tous,
2022 est l’année anniversaire du festival puisque nous fêterons notre dixième édition. 10 ans c’est plus que l’âge de raison ! L’édition 2022 du festival aura lieu du 21 au 23 octobre.

Nous attendons avec impatience vos films, tous formats et toutes durées, du film d’animation au documentaire en passant par la fiction, long moyen et court, et comme d’habitude depuis 10 ans aucune obligation que le film soit de l’année précédente, les films oubliés, jamais diffusés, sont aussi les bienvenus !
A bientôt le plaisir de vous découvrir !

Machérie Ekwa donne ses impressions après l’annonce des résultats du concours Netflix

Pour rappel, Machérie Ekwa avait participé au concours lancé par Netflix et Unesco et c’est ce 1er Février 2022 que sont tombés les résultats et elle est comptée parmi les 21 lauréats qui participeront à un atelier et de l’atelier, comme dit sur le site internet du concours, il n’en restera que 6 qui continueront l’aventure de la production avec le géant mondial du streaming.

Approchée par notre rédaction, voilà ce qu’à été le résumé de l’entretien.

Rédaction : Une brève présentation de toi

Ekwa : Passionnée du cinéma. Réalisatrice et productrice Congolaise.

R : Qu’est-ce que ça t’a fait d’apprendre la nouvelle d’être parmi les 21 projets sélectionnés par Netflix ?

E : J’en suis très honorée. Faire partie de cette short liste est pour moi une énorme reconnaissance de mon travail et de moi en ma qualité de cinéaste. Ça me donne de la force et les raisons de continuer.

R : Peux-tu juste nous mettre l’eau à la bouche de ce que sera ton futur film?

E : Sourire

R : Nous avons vu une histoire avec deux filles dans Makil’a, était-ce la promotion de la femme dans le cinéma ? Le prochain projet ira-t-il sur la même logique ?

E : Forcément la femme est au cœur de mon inspiration !!! Mais toutefois, les choix des personnages femmes dans mes films, je n’y pense pas forcément, ça me vient tout naturellement car mon inspiration part de la femme… Et ça dépend de l’histoire qui me vient! Mais y a toujours une place particulière pour le combat de la femme, sans faire exprès. Le fait que je sois femme, sans réfléchir c’est normal que je prône le développement, l’élévation, la liberté, l’amour, la force, le courage, la puissance ou encore la vulnérabilité de la Femme, surtout quand je vois la femme de la société dans la quelle je vis. Je ne peux pas rester indifférente, y à toujours à dire.

R : pouvez-vous commenter l’actualité sur les 26 morts de Matadi Kibala et sur la cinquantaine à l’Ituri?

E : Je manque les mots. J’en ai été très dévastée… j’étais en repérages, quand j’ai appris, je me suis retirée pendant un moment, je n’étais plus bien, j’étais effondrée. D’ailleurs ne sachant pas, quelqu’un m’a reproché après, de ne pas rester à l’écart et d’être concentrée… Bref, j’ai réfléchis à tout, mais j’avais pas des réponses à mes questions jusqu’à aujourd’hui. C’est inexplicablement décevant et atroce ce qui se passe au Congo. Dieu seul sait. Plaise à Dieu de nous donner le sens de responsabilité car nous avons un grand travail à faire dans notre pays et pour notre pays.

R : Qu’est-ce que selon vous, le Congo pourrait apporter au cinéma du monde. Et le fait-il déjà ?

E : Les moyens, autrement dit de l’argent pour faire des films! Car l’avenir du cinéma se porte très bien, nous avons tous les talents possibles, mais les moyens font défaut. Faut pas que les efforts de tous ceux qui font exister le cinéma au Congo s’éteignent un jour, ou s’arrêtent tout simplement parce qu’ils seront épuisés de donner tout ce qu’ils avaient d’eux-mêmes… à un moment donné, il faut donner de la force de continuer.

R : Merci

E : C’est moi qui vous remercie!

Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi

Depuis 2009 se tient chaque année le FESTICAB, une manifestation cinématographique qui accueille des films burundais et internationaux. Ces œuvres concourent dans différentes catégories (Nationale, Internationale, et Est-Africaine) durant une semaine. Au cours de cette période, plusieurs activités sont organisées : des projections, une conférence, des formations destinées aux réalisateurs émergents dans le 7ème art sous l’encadrement des cinéastes locaux et/ou internationaux ainsi que la marraine de cette édition.
Cette année, le FESTICAB se tiendra en date du 27 mai au 03 juin 2022, et nous invitons les cinéastes à soumettre leurs œuvres dans la compétition de la 13è édition du FESTICAB jusqu’au 05 Avril 2022.
Pour soumettre vos films dans la compétition, nous vous invitons à télécharger la fiche d’inscription en passant sur ce lien https://festicab.bi/fiche-dinscription-festicab-2022/
Mais avant de soumettre vos films nous vous prions de bien lire le règlement de la 13è édition du FESTICAB déjà disponible sur le site web du FESTICAB en passant sur ce lien https://festicab.bi/appel-a-film-edition-2022