0 3 minutes 6 mois

Des jeunes entrepreneurs de différents secteurs d’activités à Matadi, dans la province du Kongo Central en République Démocratique du Congo, ont été appelés à normaliser leur entrepreneuriat afin de bénéficier des subventions de l’État congolais.

Willy Odia, le Coordonnateur provincial de la Fédération Nationale des Jeunes Entrepreneurs du Congo (FNJEC), a souligné l’importance d’avoir tous les documents requis pour une entreprise afin de pouvoir bénéficier des avantages offerts par l’État.

L’enregistrement des entreprises privées est également recommandé à Matadi. Jean Kati, le directeur de l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans les Secteurs Privés (ARSP), a appelé les jeunes entrepreneurs à s’enregistrer auprès de son organisme afin de bénéficier de la reconnaissance de leurs entreprises et d’être éligibles aux subventions de l’État.

Nlandu Masidi, le directeur provincial de l’ANADEC (Agence Nationale pour le Développement et la Promotion de l’Entrepreneuriat) dans le Kongo Central, a énuméré les avantages de la normalisation de l’entrepreneuriat, tels que l’accès facilité au marché, l’efficacité accrue et l’image professionnelle de l’entreprise.

Pour être éligible aux financements et à l’accompagnement des jeunes entrepreneurs, il faut remplir trois conditions : être congolais, avoir une entreprise rentable et être formalisé. Le FOGEC (Fonds de Garantie des Entreprises Congolaises) est l’organe de l’État congolais chargé de financer et d’accompagner les jeunes entrepreneurs. Il a déjà accompagné plus de 130 entrepreneurs dans 15 provinces de la RDC, pour un montant estimé à environ 2,4 millions de dollars, dans divers secteurs d’activités.

Il est à noter que sur les plus de 700 membres enregistrés auprès de la FNJEC dans la province du Kongo Central, seulement 47% des entreprises sont formelles, tandis que les autres sont informelles. La conférence a réuni plusieurs personnalités, dont le gouverneur de la province du Kongo Central et des responsables d’entreprises privées et publiques.

Loading

Laissez-nous un commentaire sur le sujet...