0 2 minutes 1 an

Le 6 avril est désormais un jour férié en République Démocratique du Congo, déclaré par le président Félix Tshisekedi. Toutefois, cette décision a-t-elle été prise en fonction également de la mort de l’ancien président Rwandais Juvénal Habyarimana ?

Le 6 avril a été le jour où le président Rwandais Juvénal Habyarimana a été assassiné en 1994. Cet événement a été un tournant décisif dans l’histoire du Rwanda ainsi que dans la région des Grands Lacs. La tension entre les Hutus et les Tutsis a augmenté en flèche, conduisant à un génocide de masse qui a entraîné la mort de près d’un million de personnes. L’assassinat de Habyarimana a par ailleurs eu des conséquences directes sur la République Démocratique du Congo voisine, alors connue sous le nom de Zaïre.

Le Zaïre était à l’époque gouvernée par le président Mobutu Sese Seko. L’assassinat de Habyarimana a déclenché une guerre civile au Rwanda, qui a conduit à la fuite de milliers de réfugiés rwandais vers le Zaïre. Mobutu a été accusé d’avoir soutenu le régime rwandais qui était responsable du génocide. Cette situation a entraîné une instabilité au Zaïre et a finalement conduit à la chute de Mobutu en 1997.

Une commémoration est toujours rattachée à une date estimée importante. Le 6 avril est maintenant jour férié en hommage au combat de Simon Kimbangu mais aussi, en cette même date, l’humanité se souvient du 29e anniversaire de la mort du président rwandais Juvénal Habyarimana ? Cette coïncidence doit-elle être prise pour un simple hasard ou pour une préméditation ? Dites-le-nous en commentaire.

Loading