Soirée Goza : de la bande dessinée au cinéma de la science fiction, il n’y a qu’un pas.

La soirée Goza s’est tenue comme prévu ce dimanche 22 Juillet 2018 à la salle de fête K-Charisme sur limete. Parmi les orateurs, la présence de Molah Boyika n’a pas laissé indifférent la centaine d’invités qui se sont déplacés pour l’événement.

Molah Boyika est un dessinateur hors père qui s’est lancé dans la création d’une bande dessinée intitulée « Kuluna Girls ».  » Kuluna Girls n’est pas une histoire de violence ou de combat, mais plutôt un fable sur les réalités de Kinshasa du point de vue des deux jeunes filles », dit-il à l’intention des convives. « Je garde encore le format électronique que j’échange par whatsapp contre un transfert d’argent par mobile money ».

Selon les organisateurs, Yohane Dean Lengol et Diane Bajika, et selon l’intervention d’Emmanuel Lupia, l’un des intervenant durant la soirée Goza,  » C’est vers les année 20 qu’à réellement commencé aux États-Unis d’Amérique, la révolution des comics… » et c’est de ces comics (bandes dessinées) que va naître la vague des films science-fiction que nous connaissons, jusqu’à aujourd’hui. Pour la plus part d’entre eux bien évidement.

Il était donc important, pour les organisateurs, de faire intervenir un as de la BD pour échanger avec les réalisateurs dans une soirée consacrée à la science fiction.

Pour lier l’utile à l’agréable, une vente de la BD « Kuluna Girls » avait eu lieu, séance tenante, avec une caricature de l’acheteur effectuée par Molah lui-même en guise de dédicace.

Facebook Comments

Laisser un commentaire