« A vil prix » le seul court-métrage congolais en lice au concours Mobile Film Festival

Le court-métrage « A vil prix », un film de Chériya Cedrick, est le seul et unique film qui représente la République Démocratique du Congo au Mobile Film Festival, un festival sponsorisé par BNP PARIBAS une banque française.

Synopsis du film :

« Quelques part sur terre, KABAYE, Un jeune africain, est vendu aux enchères. Mais dans cette vente aux enchères qui avait commencé à 1300 dinars, le prix ne fait que baisser, jusqu’à atteindre 0 dinars. Kabaye est vendu à VIL PRIX ».

Entretien avec le réalisateur

Cinecongo : Pourquoi ce film ?

Chériya   : Ce film a d’abord était fait dans la perspective de participer au MFF (Mobile Film Festival), car avec la prolifération des smartphones, il était impensable que la RDC ne participe jamais à ce festival en 13 éditions durant.

Cine : En lisant le synopsis, on sent clairement le sujet sur l’esclavagisme ?

Chér : Parfaitement ! J’ai abordé dans ce film le thème lié à la migration et à l’esclavagisme.

Cine : Vous êtes-vous senti à l’aise dans l’exploitation de ce thème ?

Chér : Il fallait dénoncer une situation qui était inadmissible.

Cine : Nous imaginons que vous faites allusions à ce qui s’est récemment passé en Tunisie ?

Chér : Nous avons tous grandit dans un pays où l’art, peu importe sa déclinaison, se veut un outil d’engagement…

Cine : Donc c’est œuvre est pour vous un acte d’engagement ?

Chér : Je dirais plutôt une manière de dénoncer des actes injustes. Peu importe les raisons qui poussent ces migrants à emprunter les routes clandestines pour atteindre l’enfer européen, ils ne méritent pas d’être vendus comme esclaves.

Mot de la rédaction

Au sortir de cet entretien, notre équipe est allée faire un tour sur le site internet du MFF pour en savoir plus sur le festival et sur le film « A vil prix », et nous avons été tout simplement touchés par la qualité et par le traitement que le réalisateur à insuffler au film.

Certes le festival oblige juste une toute petite minute aux films pour être éligible dans la compétition, mais néanmoins le travail en devient beaucoup plus ardu pour faire passer un message aussi fort, dur et actuel qu’est celui de l’esclavage.

Aujourd’hui il ne reste que 3 jours pour le vote. Nous savons qu’avec l’aide de toute la RDC, la victoire, qui sera la première du genre, pourra revenir au pays grâce à ce film que porte Chériya Cedrick dans ce festival.

Pour voter, il suffit juste de se rendre à l’adresse suivante : cliquez ici

Aidons ce film à porter haut les couleurs de notre RDC.

Facebook Comments

Laisser un commentaire