Le festival des JCC ouvrira ses portes du 4 au 11 Novembre 2017

Le festival des Journées Cinématographiques de Carthage vient de fêter son 50ème anniversaire.
Le doyen des festivals africains et arabes reste une plateforme incontournable pour la promotion des cinématographies pour lesquelles il a été dédié, les cinématographies africaines et arabes. Son inspiration militante s’est certes quelque peu émoussée, eu égard au désenchantement ambiant dû à la politique minimaliste de la plupart des gouvernements africains et arabes en matière de cinéma. Mais les JCC restent un atout maître dans cette bataille, comme elles l’ont été pendant des décennies. Il suffit d’y croire.
Et j’y crois fermement !
Que puis-je offrir à un festival qui nous a tant donnés ?
Je crois que la première chose à faire est de revenir aux objectifs fondamentaux des JCC, qui sont plus que jamais d’actualité :

  • – La promotion des cinématographies et des films africains et arabes, en renforçant les compétitions, en rétablissant la compétition des films documentaires, en doublant les prix, en multipliant les focus sur les expériences innovantes.
  • – La mise en réseau des opérateurs du secteur en vue d’être une vraie force de proposition.
  • – L’organisation de débats innovants et utiles à la profession et aux cinéphiles.

Les JCC seront également un festival tricontinental, faisant la part belle aux cinématographies d’Asie et d’Amérique Latine, extrêmement vivantes.
L’objectif est de donner à voir au public des JCC, un public en or, aux invités, des expériences cinématographiques nouvelles, dans nos contrées, mais aussi dans les pays qui nous ressemblent et que nous connaissons si peu…
La 28ème session des JCC sera plus concentrée tant au niveau des films que des espaces, et consacrera la fête, la fête du cinéma.

Pour inscrire votre film, cliquez ici

Facebook Comments

Laisser un commentaire